Seigneurs des Deux Terres, tome 1 : Les chevaux du fleuve PDF

Des parties de la civilisation se sont déplacées vers d’autres sites le long de l’Indus, et d’autres ont migré plus à l’est vers les plaines fertiles le long du Gange et vers les parties méridionales de l’Inde.


Seigneurs des Deux TerresLes chevaux du fleuveLe bassin des chevaux du fleuve doit disparaître. Car les cris de ces animaux m’empêchent de dormir. »Il va suffire de cette ultime et vexatoire exigence formulée par le pharaon Apopi, à l’encontre du prince Séqénenrê et de ses hippopotames, pour que la vie au bord du Nil cesse d’être celle d’un grand bonheur tranquille, rythmée par les crues du fleuve et les travaux des champs. Et que se déclenche un conflit impitoyable aux rebondissements dramatiques entre le souverain usurpateur et les prétendants de droit divin au trône d’Egypte.Commence ainsi le long chemin aventureux que vont parcourir les Seigneurs des Deux Terres, soutenus par leurs magnifiques épouses et mères. Les chevaux du fleuve est la première étape vers le but ultime de leur combat : la réunification triomphale de l’Egypte et la fondation du Nouvel Empire.Haines, trahisons, orgueil, mais aussi amour fou et loyauté désintéressée : les passions se déchaînent tandis que s’écrit une superbe et authentique page d’histoire.Traduit de l’anglais par Claude SebanRomancière canadienne devenue mondialement célèbre grâce La Dame du Nil, Les Enfants du Soleil et Le Tombeau de Saqqarah, Pauline Gedge poursuit avec bonheur – et une érudition sans faille – une oeuvre consacrée à l’Egypte ancienne et que vient couronner la trilogie des Seigneurs des Deux Terres. »

Chacun entre dans sa propre route sombre, et tous oublient aussi le chemin direct. C’est le pire type de conversation sans fondement, un cas de diffamation. Consterné que Jérusalem reste encore entre les mains des musulmans, le pape Innocent III convoque une cinquième croisade dans son encyclique Quia maior au printemps de 1213 et appelle le quatrième concile du Latran en novembre 1215 à réformer l’Église et à susciter l’enthousiasme pour la croisade.-}