Les démolitions dans les projets de renouvellement urbain : Représentations, légitimités et traductions PDF

Les chances sont encore plus faibles pour ceux qui attendent le règlement des demandes d’asile ou qui sont sans papiers.


La recherche, menée ici pour le Plan Construction Architecture et Urbanisme, porte sur les représentations, les légitimités des démolitions et reconstructions dans les projets de renouvellement urbain de quartier, ainsi que sur leurs traductions en actions et en plans urbanistiques. Quelles sont les représentations légitimes défendues par les acteurs locaux qui permettent de dépasser la démolition considérée jusqu’à récemment comme taboue ? Pour remodeler et relancer l’attractivité des quartiers, les professionnels de l’urbanisme puisent-ils dans différentes références historiques d’aménagement urbain et d’architecture ? Ou proposent-ils de nouvelles formes urbaines et d’habitat, en référence à une nouvelle urbanité ? La démarche scientifique mobilisée se situe à la croisée d’approches sociologiques de l’acteur, des représentations sociales, de la justification et de la traduction, et d’approches urbanistiques. Elle s’appuie sur quatre études de cas de  » grands ensembles « , faisant l’objet d’opérations de renouvellement urbain : Mistral et Teisseire à Grenoble, La Monnaie à Romans sur Isère et Les Hauts Champs à Hem.

La raison a incité les gens à créer une communauté urbaine dont les valeurs se reflétaient dans son environnement concret. Il a réuni des acteurs majeurs du secteur public, privé et non gouvernemental. Cela est particulièrement vrai avec l’histoire de la rénovation urbaine dans les villes américaines, car beaucoup de ces plans «historiques» sont toujours actifs et ont une influence significative sur les structures et les habitants des quartiers urbains aujourd’hui.-}