Les constellations et leurs légendes grecques : Les récits des origines mythologiques PDF

Ils se distinguent comme deux étoiles brillantes dans une constellation d’étoiles plus faibles.


Les constellations – ces regroupements d’étoiles aussi anciens qu’arbitraires car simplement fondés sur l’apparence que nous présente le ciel nocturne – font partie de notre paysage quotidien autant que de nos croyances les plus répandues. Le ciel astronomique est ainsi peuplé de personnages et d’animaux fabuleux dont les noms nous sont, pour certains d’entre eux, familiers et d’autres énigmatiques. Les récits mythologiques d’origine que l’on pourra lire ici proviennent d’auteurs variés et d’ouvrages dispersés que l’on ne trouve guère que dans les éditions savantes. Outre Homère, Hésiode, Pindare et Eschyle, la plupart sont mal connus : Simonide, Aratos de Soles, Callimaque, Théocrite, Ératosthène, Apollodore le mythographe et Hygin (seul Latin dans cette troupe de Grecs).
Cette nouvelle édition est enrichie d’un chapitre supplémentaire consacré à la couronne boréale : il y est question de l’histoire de Thésée, d’Ariane et du Minotaure.

La première apparition d’une constellation dans le ciel se produit à l’horizon occidental juste avant l’aube (son soi-disant lever héliaque). L’atlas doit porter le ciel, également connu sous le nom de sphère céleste (souvent confondue avec la Terre) sur ses épaules. Les chercheurs dissocient facilement les courants de la science-fiction et de la fantasy pour découvrir que les racines de ces médias remontent aux anciennes mythologies qui ont été presque oubliées, réformées maintenant en modes actuels, mais qui fournissent encore suffisamment d’informations pour lier l’ancien et le nouveau.-}