Le guide du potager bio en montagne PDF

Éviter l’irrigation par aspersion ou par aspersion, qui favorise les maladies foliaires telles que l’oïdium.


En montagne, la période de culture est bien plus resserrée, les risques de gel sont fréquents, les variations de températures sont extrêmement importantes ! Et pourtant les montagnards sont souvent des jardiniers passionnés toujours à la recherche de savoir faire tant il est vrai qu’on ne jardine pas en montagne comme ailleurs ! Rémy Bacher et Yves Perrin tous deux experts en la matière, nous livrent leurs secrets patiemment cultivés au Centre Terre vivante et dans leurs jardins respectifs. Tout d’abord panorama des informations géo-climatiques spécifiques à la montagne : nature du sol, pluviométrie, ensoleillement, températures… Puis présentation des techniques de base du jardinage bio adhoc. Préparer son jardin : savoir l’implanter pour le protéger du froid et du vent, s’adapter à la pente et réaliser des « restanques », composter, pailler, planifier ses semis, choisir les meilleures associations, etc… Soigner ses plantes et préférer prévenir que guérir… Et parce qu’en montagne les saisons sont courtes, se construire une serre ou un châssis et miser sur des variétés au développement rapide et résistantes … Le texte est ponctué de « paroles de jardiniers » et nourri de l’expérience du entre Terre vivante. Une seconde partie présente 56 légumes spécialement adaptés à la montagne : plantes potagères, aromatiques et quelques fruits rouges. Pour chaque légume : une fiche avec informations botaniques, conseils de culture et de conservation..Et un repérage de 10 légumes faciles à cultiver.

Nous avons pensé que vous pourriez trouver cette information utile. Les légumes pousseront mieux dans un endroit abrité et ensoleillé. Assurez-vous d’éviter d’utiliser des plantes qui abritent un ravageur majeur de l’une des cultures que vous cultivez.-}