La mort d’Ivan Ilitch PDF

Carson était l’un des meilleurs traducteurs de la littérature russe du XIXe siècle: «Je ne suis pas un expert.


 » En ce dernier temps de sa solitude, couché le visage tourné vers le dossier du divan, de cette solitude parmi les multitudes de la grande ville, parmi la foule des amis et des gens de sa famille – solitude qui nulle part ne pouvait être plus absolue ni au fond de la mer ni sous la terre -, en ce dernier temps de cette abominable solitude, Ivan Ilitch ne vivait plus que par les images de son passé. L’un après l’autre, il se représentait ces tableaux du temps accompli. Cela commençait toujours par les plus récents, et remontait ensuite jusqu’à l’époque la plus lointaine, son enfance, et s’arrêtait là… « 

Dans la pièce voisine, Schwartz l’attendait, les pieds plantés solidement, ses mains jouant avec le haut-de-forme qu’il tenait derrière son dos. Aller le plus populaire 1. Histoire personnelle Junot Diaz: L’héritage du traumatisme infantile Par Junot Diaz 2. Emporté par les courants d’un ensemble de conventions acceptées sans plus d’enquête et poussé par l’envie de gravir l’échelle sociale, l’âme d’Ivan a subi le même processus de bureaucratisation que sa carrière professionnelle.-}