Histoire de Banques, histoires d’une banque PDF

La complexité croissante de l ‘économie américaine a mis en évidence l’ inadéquation d ‘une monnaie inélastique, qui a conduit à des paniques financières fréquentes tout au long du dix – neuvième siècle.


De Vernes à Morin-Pons et de Sanpaolo à Palatine

Le métier de banquier n’a jamais été autant décrié, ni ses fondamentaux aussi violemment remis en cause aujourd’hui.

Depuis la création du premier mont-de-piété en 1581, une banque, la Sanpaolo, a posé la première pierre d’une histoire fascinante croisant la route de grandes familles protestantes, juives et catholiques, et de banques aussi diverses que les maisons Vernes et Veuve Morin-Pons ou encore la banque franco-chinoise. Héritière de cette tradition et de ces influences, la Banque Palatine s’inscrit dans cette lignée.
Cette véritable saga financière traverse quatre siècles d’histoire palpitante, de la création des premiers billets à Amsterdam à la terreur révolutionnaire, du trafic des piastres en Indochine à la crise de 1929 ou de la nationalisation des banques françaises en 1982 au désastre Madoff…

Cette trajectoire ininterrompue malgré des crises inattendues et souvent violentes, dresse un portrait unique du rôle social et économique de la banque en Occident depuis la Renaissance. Elle démontre la capacité du métier de banquier à se réinventer sans cesse.
Une réflexion brûlante d’actualité…

Au milieu des années 1980, la vaste distribution de distributeurs automatiques de billets (DAB) donnait aux clients un accès 24 heures sur 24 à de l’information sur les espèces et les comptes. Les chrétiens étaient strictement interdits le péché de l’usure, défini comme prêtant intérêt (l’Islam fait des condamnations similaires de l’usure). Ceci a été réalisé grâce à un mélange de croissance organique, comme la création d’ING Direct à partir de zéro, ainsi que diverses acquisitions importantes.-}