Face au communisme 1905-1950 : Quand Genève était le centre du mouvement anticommuniste internationnal PDF

Rossiter Johnson, John Alexandre Joyce, Eugene Didier, Philip Alexander.


Face au communisme est le titre qu’avait donné le Dr Georges Lodygensky (1888-1977) à la principale partie de ses mémoires, celle qui retrace le combat mené de 1924 à 1950 par celui-ci au côté de l’avocat genevois Théodore Aubert au sein de l’Entente internationale anticommuniste, une organisation internationale dont le siège était établi à Genève. Auparavant, le lecteur pourra suivre les vicissitudes de la carrière du médecin russe à travers la Grande Guerre, la révolution de 1917 et la guerre civile, d’abord comme chirurgien militaire et comme médecin-chef d’un hôpital pour officiers, ensuite comme délégué de la Croix-Rouge russe auprès du CICR.
Parmi les jugements qui ont accueilli la parution de la version russe de cet ouvrage en 2007, relevons celui exprimé par M. Erwin H. Hofer, Ambassadeur de Suisse en Fédération de Russie, dans une lettre adressée le 21 mars 2007 aux fils de l’auteur :

«J’ai eu un grand plaisir à prendre connaissance des souvenirs de votre père, du destin unique qui en a fait le contemporain de tous les événements dramatiques du XXe siècle. Son dévouement au service des grands idéaux, sa fidélité au devoir dans les situations les plus difficiles de la vie et son humanité n’ont pu que susciter mon enthousiasme.»

Gerard ter Borch est né en décembre 1617 à Zwolle, dans la province d’Overijssel en République hollandaise. Il a reçu une excellente éducation de son père, Gerard ter Borch l’Ancien, également artiste, et a développé son talent très tôt. Grâce au déploiement de réseaux sociaux et familiaux, les travailleurs sont arrivés et ont vécu dans des chambres louées, d’une superficie généralement inférieure à 2,5 x 3 mètres, qui étaient adjacentes et appartenaient à des résidents locaux. En juillet 1857, Napoléon III décide d’envahir le Vietnam.-}