Analyse des composés organostanniques dans l’eau de mer PDF

Aucune dépuration des coquilles de roche collectées n’a été effectuée.


Les composés organostanniques dans l’eau de mer sont toxiques à des concentrations voisines de 1 ng. l-1. Leur analyse dans le milieu marin doit donc évaluer correctement des concentrations aussi faibles. Cet objectif est possible lorsque la procédure ici décrite est intégralement respectée. Cette méthode utilise la technique de dérivation des composés organostanniques par le tétraéthylborate de sodium pour la préparation de dérivés éthylés volatils qui sont alors extraits puis injectés dans un chromatographe en phase gazeuse muni d’un détecteur spécifique de l’étain. L’ensemble des équipements, réactifs, procédures et performances analytiques a été décrit. Quelques informations sur la surveillance des côtes françaises permet de situer les résultats dans un contexte plus général.

Peters et Diane. Beauchemin Analytical Chemistry 1993 65. Tant les macroalgues vivantes que les matières végétales en décomposition accumulent des composés inorganiques d’étain et finalement éliminent l’étain de l’eau et le libèrent dans l’atmosphère par la formation et la libération de tétraméthylétains (Donard et al., 1987). Keenan, Christine Davidson, Arthit Sakultantimetha, Journal d’Apisit Songsasen des sciences de l’environnement et de la santé, partie A 2008 43.-}